L’AKDJ pourrait bien mettre la clé sous le paillasson

L'AKDJ vit probablement ses derniers jours. Luc Schindelholz ne trouve pas de repreneur pour la structure de formation de disc-jockeys lancée voici trois ans. Nommé récemment à un nouveau poste de travail, le Delémontain ne peut plus assumer lui-même la direction de l’académie.

Depuis ses débuts à Delémont, le concept a fait des petits: d’autres antennes se sont ouvertes dans le Jura et le Jura bernois, mais aussi en Valais, à Genève et dans le canton de Fribourg. Une collaboration s’est aussi mise en place avec le Club Med. Aujourd’hui, c’est avec tristesse que Luc Schindelholz constate que personne ne veut reprendre l’affaire.

Si personne ne se manifeste d’ici la fin du mois, l’AKDJ fermera ses portes. /lbe

Partager
Link
Météo