Limiter les nuisances des éoliennes sur les chauves-souris

L’activité des chauves-souris étudiée à la loupe. Une étude d’impact va être menée sur les hauteurs de Bourrignon. Elle vise à mesurer les risques pour ce petit mammifère qu’impliquera l’implantation du parc éolien de Delémont. Trois mâts de mesure vont être ajoutés à celui existant et seront équipés de « batrecorders », des détecteurs qui enregistreront l’activité du petit volatile.

Les conclusions de l’enquête pourraient influencer l’emplacement des éoliennes. Elles pourraient également définir des moments où il serait préférable que les engins ne fonctionnent pas. Il y a en effet des risques pour les chauves-souris. Le plus grand danger pour le volatile est le possible impact avec les pâles de la machine. La récolte de données pourrait se poursuivre durant 6 mois. /iqu

Partager
Link

Galerie photos liée

21.08.2013
Météo