Rentrée scolaire sereine pour le Département jurassien de la formation

Les services d’Elisabeth Baume-Schneider ont tenu mercredi matin la traditionnelle conférence de presse qui précède la rentrée scolaire. L’occasion d’évoquer les dossiers et les défis qui attendent l’école jurassienne.
 
 
Calme retrouvé sur le front des cercles scolaires
 
Selon les termes de la ministre de la formation, la nouvelle année scolaire s’inscrit dans la continuité. «On sait où on va», a indiqué Elisabeth Baume-Schneider, satisfaite de pouvoir concentrer sa présentation sur d’autres thèmes que celui des cercles scolaires, qui a fait couler beaucoup d’encre et de salives ces dernières années. Le Jura compte désormais 39 cercles. Des discussions sont encore en cours entre celui de BEDALU (Beurnevésin, Damphreux et Lugnez) et Coeuve, ainsi que du côté d’Undervelier. Mais de manière générale, le processus de regroupement arrive à son terme.
La prochaine étape, selon la ministre, sera d’organiser des «arrondissements». Il n’est plus question ici de déplacer ou de fermer des classes, mais de donner davantage d’autonomie aux écoles pour gérer, par exemple, la question des leçons d’appui, du soutien ou des cours facultatifs.
 
 
Les effectifs en baisse éloignent le risque de pénurie d’enseignants
 
Si le nombre d’élèves qui commencent l’école enfantine est en légère augmentation cette année (+34 élèves par rapport à 2009), les effectifs de l’école primaire continuent à diminuer (-163 élèves). Sur l’ensemble du territoire cantonal, 6,5 classes ont été fermées par rapport à la rentrée 2009. A l’école secondaire, la situation est stable, pour l’instant. Mais ces chiffres sont directement calqués sur la courbe des naissances, et le creux de la vague n’est pas encore atteint. (C’est en 2007 qu’il y a eu le moins de naissances dans le Jura.) Il faut donc s’attendre à une nouvelle diminution à l’école enfantine l’année prochaine, avant une stabilisation. A l’école primaire, la baisse sera sensible jusqu’en 2015, et elle se répercutera ensuite à l’école secondaire.
Ce phénomène met le canton du Jura à l’abri de la pénurie d’enseignants annoncée dans d’autres cantons, du moins au niveau de l’école primaire. Ceci malgré le prochain départ à la retraite de nombreux instituteurs. En secondaire, pour l’allemand et les mathématiques notamment, il a effectivement fallu faire appel à des enseignants non formés.
 
 
Regain d’intérêt pour l’allemand
 
Sur un plan moins statistique et plus pédagogique, on notera l’intérêt de plus en plus marqué des élèves pour l’allemand. La classe bilingue compte désormais 15 élèves, dont 7 nouveaux. Les sessions bilingues voient l’inscription de 10 nouveaux élèves, pour un total de 34. Quant aux cours facultatifs de langue et de culture allemandes, ils attirent désormais près de 120 élèves, contre 50 précédemment. /lbe
Partager
Link
Météo