Une affaire de violence conjugale devant le tribunal correctionnel

Un ressortissant bosniaque, établi dans le Jura depuis de nombreuses années, comparaît devant le tribunal correctionnel à Porrentruy aujourd’hui. La justice lui reproche d’avoir frappé sa femme à plusieurs reprises au niveau de la tête et de l’avoir serrée à la gorge. Le rapport médico-légal évoque des coups d’une extrême violence, qui auraient pu être fatals pour la victime. Les faits se sont produits au mois de juillet 2007 à Delémont.

Ce matin, le président du tribunal et le procureur ont voulu comprendre comment cet époux a pu battre sa femme avec un tel acharnement. Le prévenu reconnaît les faits. Il dit lui-même ne pas comprendre comment il a pu en arriver là. Il affirme avoir perdu la tête l’espace de deux minutes. C’est d’ailleurs lui qui a tenté de réanimer la victime en vain et qui l’a conduite à l’hôpital.

Le prévenu est encore traumatisé par la guerre vécue dans son pays. Il est suivi médicalement depuis qu’il est arrivé en Suisse. La victime n’a d’ailleurs pas déposé plainte.

Le Ministère public requiert vingt mois de prison avec sursis pour lésions corporelles simples et mise en danger de la vie d’autrui. Le jugement doit être prononcé cet après-midi.  /lb + pb

Partager
Link
Météo