Vingt mois de prison avec sursis pour un époux violent

Le tribunal correctionnel de Porrentruy a condamné un ressortissant bosniaque à vingt mois d’emprisonnement avec sursis pendant cinq ans, pour lésions corporelles graves. En complément de la peine, l’homme devra suivre un traitement médical pour permettre de canaliser sa violence.

Ce ressortissant bosniaque a frappé sa femme au point que sa vie a été mise en danger. Les faits se sont déroulés en juillet 2007 à Delémont. L’homme a reconnu les faits et a exprimé des regrets. /lb + pb

 

Partager
Link
Météo