Litige entre Juride et la SEPOD : des avis divergents

Trois points de vue différents dans l’affaire qui oppose Juride à la société d’écologie et de protection des oiseaux de Delémont et environs, la Sepod. Une séance de conciliation a été mise sur pied par la commune mais les partis ne sont pas parvenus à un accord concernant la musique diffusée sous le hangar du Colliard. Le 8 mai, la Sepod a refusé le compromis proposé par Juride, à savoir fixer un seuil sonore. C’est maintenant la commune qui devra trancher. Problème : le seul élément du dossier que possède la municipalité est une demande de changement d’affectation de zone dont les autres partis ne sont pas au courant.

Battement d’un mois dans le délai de consultation

La consultation pour le permis de construire aurait eu lieu un mois après que Juride ait déposé sa demande au service communal de l’urbanisme. Selon Juride, cette demande a été faite fin décembre. Le service communal de l’urbanisme leur a demandé de patienter quinze jours, le temps de la consultation, avant de commencer les transformations. À mi-janvier, tout semblait en ordre : les travaux de construction d’un spot pour vélos tout terrain ont commencé. De plus, la bourgeoisie et Juride confirment que la Municipalité de Delémont a autorisé l’alimentation électrique du hangar à cette période.

La Sepod s’est opposé au projet fin janvier-début février, alors que le spot était terminé. Le président de la société Jean-Pierre Sorg a déclaré avoir déposé son opposition dans les règles, après avoir pris connaissance du projet fin janvier-début février dans le journal officiel. La demande de permis déposée par Juride fin décembre au service de l’urbanisme aurait donc été mise en consultation un mois plus tard.

Changement d’affectation de zone inconnue pour les différents partis

Pour le conseiller communal en charge du dossier André Parrat (CS-POP), une telle demande de permis ne figure pas dans le dossier. Juride aurait transformé le hangar du Colliard sans demander d’autorisation. Selon ses dires, le seul élément que la commune possède, c’est une demande de changement d’affectation de zone, de zone verte à zone d’activité sportive, qui est parue dans le journal officiel fin mars. Or, ni Juride, bénéficiaire de lieu, ni la bourgeoisie, propriétaire du hangar, ni la Sepod, qui a déposé une opposition n’était au courant de cette demande. /lc

Partager
Link
Météo