Avenir incertain pour la Villa Turberg à Porrentruy

La Villa Turberg à Porrentruy cherche un repreneur. Un avocat bâlois a été mandaté pour liquider la Fondation Rémy et Michèle Zaugg. La fondation est au bord de la faillite et ne paie plus les factures des artisans chargés de rénover une des plus belles maisons de la vieille ville. Le bâtiment dont le rachat avait été annoncé au printemps 2003 aurait dû abriter une partie des œuvres de l’artiste qui décédera deux plus tard. Du côté de l’Etat jurassien, on tente de trouver une solution pour éviter la vente de la villa. Les problèmes financiers sont survenus après le décès du peintre Rémy Zaugg en août 2005. En résumé et sans trop entrer dans les détails, sa famille s’est entredéchirée au sujet de l’héritage. Aujourd’hui sans le sou et après avoir été mise sous tutelle, la Fondation est aujourd’hui placée sous la direction ad intérim d’un avocat bâlois chargé de la liquidation, mais aussi de la vente de la Villa Turberg. L’opération sera difficile. Plusieurs millions de francs ont déjà été engagés dans la réfection du bâtiment et de nombreux artisans attendent la vente pour pouvoir espérer être payé. L’Etat jurassien lui-même a injecté plusieurs centaines de milliers de francs dans les travaux. D’autres institutions publiques comme la commune de Porrentruy et l’ECA Jura ont également mis la main au porte-monnaie. Un avocat delémontain a d’ailleurs été mandaté pour y voir plus clair dans le dossier et faire en sorte que la villa Turberg reste en mains jurassiennes. Il doit faire valoir d‘autres éléments pour éviter la liquidation de la fondation et la vente de la maison. /gk + pb
Partager
Link
Météo