Delémont se penche sur les énergies renouvelables

Les énergies renouvelables au menu du Conseil de Ville. Il se prononce lundi soir sur un crédit de 160'000 francs. Il est destiné à évaluer le potentiel de la capitale jurassienne en matière d’énergies vertes.
 
Hydraulique, thermique, éolien, biomasse ou encore photovoltaïque, les possibilités de produire des nouvelles énergies renouvelables à Delémont sont nombreuses. Mais ce crédit n’en étudiera qu’une partie.
 
Le Conseil communal entend évaluer ce potentiel à l’échelle de la commune d’une façon globale, coordonnée et cohérente. Mais il entend se concentrer exclusivement sur les énergies hydrauliques et géothermiques. Des projets d’études sont en cours dans les domaines de l’éolien, de la biomasse et du photovoltaïque.
 
En matière d’énergie hydraulique, l’étude va s’intéresser à la Sorne. Elle permettra de faire avancer le dossier de centrale hydroélectrique de la Grande Ecluse, un dossier où le potentiel énergétique et la rentabilité économique ont déjà été définis.
Des centrales pourraient également voir le jour sur le Ticle. Il est question de répertorier les sites où elles pourraient être installées. Le site à proximité de la plaine des Rondez sur la Birse sera aussi à l’étude. Tout comme l’installation d’une microturbine sur la conduite d’eau entre Develier et le réservoir de Champateau.
 
Enfin en matière de géothermie, un bilan sera dressé sur les capacités de la ville à produire de l’énergie. Il se focalisera sur la préfaisabilité de l’Ecoquartier Europan. /msc
Partager
Link
Météo