Un bilan contrasté pour la Promotion économique

C’est dans les locaux flambants neufs de la fabrique de boites de montre haut de gamme Joseph Erard au Noirmont que la Promotion économique du canton du Jura a dressé ce matin le bilan de ses activités en 2009.
 
Une soixantaine d’entreprises ont bénéficié d’un soutien de l’Etat durant l’année écoulée. C’est 30% de moins qu’en 2008 et c’est surtout deux fois moins d’emplois créés en une année.

Grâce au soutien de l’Etat, pas moins de 147 emplois ont été créés. Le potentiel est de 364 places de travail dans les cinq prochaines années. Au total, les deux tiers de l’aide de la Promotion économique sont allés à des entreprises jurassiennes. Le secteur le plus important reste celui de l’horlogerie et de la microtechnique. Suivent l’informatique et les activités immobilières et financières.

Moitié moins d’emplois créés qu’en 2008

Le nombre de projets soutenus est inférieur à celui de l’année passée qui était un exercice record avec 85 entreprises soutenues et 287 emplois créés en un an. C’est la conséquence directe de la crise économique qui a incité certaines entreprises à reporter leurs projets. On notera d’ailleurs que le plan de soutien aux entreprises et à l’emploi a apporté des moyens supplémentaires à la Promotion économique afin d’aider les entreprises de la région. Son budget a pu être augmenté de près d’un million de francs à cet effet. A cela s’ajoutent 300'000 francs supplémentaires par an en faveur de la prospection économique à l’étranger.

La crise a aussi permis au bureau du développement économique de se renforcer afin d’améliorer les prestations en faveur des entreprises. Les nouveaux collaborateurs sont en fonction depuis le début de l’année, ils sont affectés à la promotion endogène et exogène. Ces ressources supplémentaires ont en partie été compensées par une réduction dans les activités administratives.

Beaucoup d’espoir

L’année 2009 a aussi été l’occasion de prospecter à l’étranger et le travail accompli doit pouvoir porter ses fruits cette année. En tout cas, les responsables de la promotion économique sont confiants. Les projets qui font actuellement l’objet de négociations devraient trouver leur concrétisation dans les prochains mois, en particulier dans le secteur médical. Les relations établies à l’étranger ont permis des commandes de plusieurs centaines de milliers de francs pour quatre entreprises jurassiennes. La Promotion économique va aussi améliorer le suivi des entreprises qui bénéficient d’une aide de l’Etat en dressant un bilan de leurs activités sur une durée de 5 ans afin de mesurer l’efficacité de son soutien.

Le ministre de l’économie Michel Probst se veut optimiste pour l’avenir et compte notamment sur le partenariat mis en place avec les partenaires bâlois de BaselArea. Mais pas seulement. La Promotion économique compte particulièrement sur l’innovation, le transfert de technologie, les nouvelles infrastructures avec notamment les différents technopôles. Elle n’oublie pas les possibilités de développement avec l’arrivée de l’A16 et du TGV.

Nouvelle mission en Asie

Une nouvelle mission économique sera organisée en septembre au Japon et à Hong Kong. La Promotion économique entend organiser ces prochaines années des missions dans les pays à fort potentiel de développement, des pays avec lesquels la Confédération a conclu récemment des accords de libre échange. /gkl

Partager
Link
Météo