Le plan de soutien jurassien sous la loupe

Le plan de soutien jurassien porte-t-il ses fruits ?
Six mois après que le Gouvernement ait présenté ses mesures pour combattre la crise, nous avons tenté d’en savoir plus.
Le plan de soutien à l’emploi et aux entreprises prévoit de soutenir le marché du travail, aider les personnes sans emploi, et contribuer à renforcer l'économie régionale.
Alors que la crise frappe la région de plein fouet, on fait le point sur ce qui a déjà été entrepris.
 
 
Emploi et chômage
 
Plusieurs décisions ont déjà été prises par le Département de l’Economie qui supervise le plan de soutien. Des mesures qui touchent avant tout le marché du travail.
Le canton a accepté des demandes de chômage partiel pour quelques 200 entreprises et qui concernent jusqu’à 5000 travailleurs.
 
Les prestations pour les demandeurs d’emplois ont aussi été renforcées avec l’embauche de six collaborateurs. L’Espace "Formation Emploi" à Bassecourt a été amélioré. Trois millions – enfin - ont été dégagés pour les chômeurs en fin de droit.
 
 
Investissement, le plan est en marche
 
Concernant les investissements, tous les départements sont concernés, notamment celui de l’Environnement et de l’Equipement. Et - là aussi - le plan de soutien avance. Il va permettre de lancer plusieurs aménagements pour lutter contre les crues notamment à Delémont, Porrentruy, Alle et Soyhière.
"Dans ces localités, l’argent que le canton va investir joue un rôle d’accélérateur pour ces projets", explique Laurent Schaffter.
 
Concernant le Département de l’Economie plusieurs projets doivent recevoir un coup de pouce du canton. Par exemple, la ZAM, la zone d’activité de la Microrégion de la Haute Sorne, qui doit toucher 500'000.-. Une somme qui n’a pas encore été versée.
Le ministre Michel Prosbt se veut rassurant. Le lancement des travaux est de la compétence des autorités de la Microrégion de la Haute-Sorne. "Dès que les travaux auront été lancés, l’argent du canton arrivera au fur et à mesure". Le Ministre de l’économie rappelle aussi que ces projets dépendent de la Nouvelle Politique Régionale, et donc du regard de la Confédération.
 
 
L’argent n’est pas encore là, mais il arrive
 
Toutefois, le versement de certaines sommes ne dépend pas de la Nouvelle Politique Régionale comme les crédits en faveur des thermoréseaux. Le Parlement a décidé d’engager 2 millions pour les projets de Vicques, Porrentruy, les Breuleux et le Noirmont. Un million doit être dépensé d’ici la fin 2009.
Or, selon nos informations, la somme n’a pas encore été versée. Le Ministre Laurent Schaffter assure toutefois que les délais seront respectés, et les sommes versées selon le calendrier.
 
Selon les deux Ministres, le plan de soutien porte donc ses premiers fruits, et le canton n’est pas en retard pour combattre efficacement la crise. Ils rappellent que le Jura a  même été parmi les premiers cantons à entreprendre des démarches auprès de la Confédération.
A voir s'il sera aussi l’un des premiers à se sortir de la crise… /fq
Partager
Link
Météo