De premiers noms jurassiens en vue des fédérales

La marmite des élections fédérales est sur le feu, dans le Jura. Nous vous l’annoncions il y a quelques temps : l’UDC et le PLR se querellent à propos d’un nouvel apparentement cet automne. Une majorité des libéraux-radicaux souhaite partir seule, tandis que l’UDC Jura appelle de ses vœux une nouvelle alliance pour sauver le siège de son représentant Dominique Baettig. Dans les autres partis, des noms commencent à circuler en vue des fédérales et des stratégies se dessinent.
 
 
 
Grand enjeu au National pour le PDC
 
Le PDC Jura est sans doute le parti qui nourrit le plus d’ambitions en vue des fédérales de cet automne. Il souhaite bien sûr récupérer le siège perdu il y a quatre ans au Conseil national. Parmi les noms qui circulent pour relever le défi démocrate-chrétien : ceux d’André Burri, du président Jean-Baptiste Beuret, et de Jean-Paul Gschwind notamment. Mais un candidat franc-montagnard serait aussi recherché. Le PDC semble se diriger vers une liste forte, pour ne pas répéter les erreurs passées. Il trouverait aussi un équilibre entre district avec un ticket Beuret – Gschwind par exemple. Reste à voir si ces deux poids-lourds du parti voudront prendre le risque de jouer des coudes sur la même liste.
 
 
Pierre-Alain Fridez grand favori
 
Côté socialiste maintenant, l’enjeu principal est de conserver le siège de Jean-Claude Rennwald au Conseil National. Le nom qui circule avec le plus d’insistance est celui de Pierre-Alain Fridez. Le docteur de Fontenais nous a confirmé son intérêt. La désignation des candidats socialistes se fera toutefois seulement en mai, une fois que le parti aura retrouvé une présidence.
 
 
Le PCSI ne sait pas encore s'il sera en course
 
Les partisans du PCSI décideront à la fin du mois s’ils souhaitent partir pour les fédérales ou pas. Selon la présidente, Géraldine Beuchat, ce ne sont pas les candidats qui manquent, mais il faut mesurer le risque financier, à un an des élections communales. Le nom de Laurent Schaffter est sans doute le plus avancé pour l’échéance de cet automne. Mais l’ancien ministre ne dit ni oui ni non. /lba
Partager
Link

Galerie photos liée

02.07.2015
Météo