Les démissions pleuvent au chœur Vivaldi

Le chœur Vivaldi connait une crise sans précédent. Selon nos informations, le directeur Mark Kölliker a présenté sa démission par écrit, avec effet immédiat. Il n’est pas le seul : lors de la dernière assemblée générale, la directrice et le comité ont suivi le mouvement, ainsi que plusieurs choristes.

"Depuis mars 2007, nous travaillons avec M. Mark Kölliker qui sait communiquer son enthousiasme et nous fait bénéficier de son expérience". Citation tirée de la page principale du site internet du chœur Vivaldi. En réalité, la situation est loin d’être aussi rose. Malgré le succès du dernier spectacle, d’insistantes rumeurs courent depuis plusieurs mois au sujet de démissions et de conflits de personnes au sein du chœur. Rumeurs qui font place désormais à des faits.
 
Mark Kölliker, le directeur, a envoyé sa démission par écrit et avec effet immédiat. Une dédite assortie de graves accusations: il parle de mobbing au sein de l’équipe dirigeante, au sens de l’article 328 du Code des obligations.
 
La présidente du chœur, Christiane Simonnin, ne veut pas commenter les reproches qui lui sont adressés. Elle aussi a présenté sa démission. Même si elle reconnait ses compétences musicales, elle mentionne des différents humains et artistiques avec le directeur, et une certaine lassitude après de nombreuses années passées dans l’association. Elle confirme que 5 choristes ont déjà, aussi, posé les plaques. Au total, ils pourraient être une quinzaine à abdiquer, selon Mark Kölliker, et parmi les meilleurs.
 
Les autres membres du comité, divisé dans ce conflit, ont démissionné en bloc. Une nouvelle équipe devrait se former pour restructurer le chœur, et tenter de lui donner un nouvel élan. /cad
Partager
Link
Météo