Infirmiers solidaires dans le hall de l’Hôpital de Delémont

Les infirmiers de l’UHMP, l’Unité hospitalière médico-psychologique, se sont mobilisés ce jeudi matin dans le hall de l’Hôpital de Delémont.
 
Ils ont lancé une pétition contre la suspension de leur ICUS, leur infirmière chef en unité de soin. Cette dernière a été retirée de l’équipe lundi avec effet immédiat.
 
La direction de l’Hôpital du Jura a motivé cette décision par une incompatibilité d’humeur entre cette personne et les médecins qui vont reprendre la responsabilité médicale de ce service.
 
 
Rappel des faits
 
 
L’Hôpital du Jura a annoncé mardi la réorganisation de l’UHMP. Jusqu’à présent, ce service était soumis à une direction bipolaire, c’est-à-dire le Canton et l’Hôpital. Cette organisation a engendré plusieurs dysfonctionnements. Un audit a été commandé pour dégager de nouvelles pistes.
 
Il a été annoncé qu’à partir du 1er janvier 2010, l’UHMP serait sous la responsabilité unique de l’Hôpital du Jura.

Une phase de transition courra jusqu’à ce que l’établissement engage un médecin responsable du service. En attendant, La Doctoresse Dougoud, médecin chef du service ambulatoire, le Centre médico-psychologique, assurera le suivi. Elle sera épaulée par le Docteur Pop, chef de clinique du CMP.

C’est parallèlement à cette annonce que le personnel soignant de l’UHMP a appris que sa supérieure était suspendue.
 
 
Le soutien de Syna
 

Le secrétaire syndical de Syna Jean-Marc Bühler était également présent dans le hall de l’Hôpital de Delémont ce matin. Il soutient la démarche des infirmiers de l’UHMP.

 
 

Le nombre de signatures récoltées sera connu en fin de journée. Elles seront remise à Marc Chapuis, directeur du conseil d'administration de l'Hôpital du Jura. /lc

Partager
Link
Météo