Petite cuvée pour les producteurs de céréales

Autre souci pour les agriculteurs, un champignon appelé ergot du seigle s’attaque à cette céréale panifiable. Il la rend toxique pour l’homme, comme pour les bêtes et nécessite des opérations de tri supplémentaires.

Quant à la tendance à la hausse des prix sur le marché mondial à cause de la sécheresse en Russie, elle ne devrait pas avoir de répercussion pour le consommateur. Le coût de la farine est quasiment insignifiant dans le prix d’une miche de pain, selon Michel Crausaz, directeur de Landi Arc Jura. /rce

Partager
Link
Météo