La disparition d'une figure emblématique de la justice jurassienne

Le juge Gérard Piquerez est décédé. Le plus ancien magistrat du Tribunal cantonal est mort aujourd’hui des suites d’un malaise survenu alors qu’il se promenait avec sa famille en Valais. L’intervention rapide de la Rega n’aura pas suffit à le sauver. Le juge est décédé durant son transport à l’hôpital. Gérard Piquerez venait d’avoir 63 ans. Cette figure emblématique de la justice jurassienne aura voué tout son temps à la justice. Travailleur acharné, celui qui présidait notamment la Cour criminelle venait de commencer à rédiger un commentaire du nouveau code de procédure pénale suisse.

Gérard Piquerez était juge au Tribunal cantonal depuis l’entrée en souveraineté. Il faisait notamment partie du groupe de travail mis sur pied à l'époque par l’ordre des avocats et qui avait rédigé un avant-projet de Constitution après les plébiscites d’autodétermination.

Membre du parti libéral-radical, Gérard Piquerez était Président de la Cour civile et de la Cour criminelle. Professeur de procédure pénale dans les universités de Berne et Fribourg, il était aussi l’auteur de plusieurs ouvrages de référence relatifs à la procédure pénale ainsi que de contributions scientifiques dans différentes revues. Il aura siégé dans plusieurs commissions d’experts au niveau national et venait de quitter la présidence de la commission des examens d’avocat.

Gérard Piquerez présidait actuellement le groupe de travail chargé par l’Etat de réorganiser la justice jurassienne dans la perspective de la prochaine entrée en vigueur des nouveaux codes de procédure pénale et civile suisse. /gk

Partager
Link
Météo