Une directive pour que les communes prennent soin de leur paysage

Le canton du Jura a présenté mardi matin une directive intitulée "Conception d’évolution du paysage" (CEP). Elle a été élaborée par l’Office de l’environnement et le Service de l’aménagement du territoire.
 
Il s’agit d’une démarche qui doit permettre aux communes de mener une réflexion sur leur paysage. Elle se déroule en plusieurs étapes, qui vont du diagnostic de la situation actuelle à la mise en œuvre de mesures. Tous les secteurs concernés (autorités, protection de la nature, agriculture, chasse, tourisme, etc.) doivent en outre être impliqués dans le processus, pour pouvoir exprimer leurs souhaits et leurs besoins, et trouver des intérêts convergents. Cette démarche participative pousse les acteurs à se porter garants de l’efficacité des mesures décidées, qui déterminent au final l’évolution du paysage d’une commune pour quinze à vingt ans.
 
 
Soulce, l’exemple le plus significatif
 
Une commune peut déclencher le processus à n’importe quel moment. Mais il devient obligatoire en cas de révision du plan d’aménagement local.
 
Parmi les municipalités qui ont déjà franchi le pas, l’exemple de Soulce est probant. Depuis une dizaine d’années, la commune a pris les choses en mains pour remédier de manière globale à la dégradation de son paysage. Ainsi, l’extension de la forêt a été contrôlée pour laisser la place aux prairies sèches ou humides, une gestion des bocages a été mise en place, le canal du Moulin a subi une réfection, et un sentier est actuellement en cours de réalisation pour valoriser les sources du village.
 
Notez que l’Etat jurassien soutient financièrement les communes qui souhaitent mettre en place une CEP, à la fois pour la planification et pour la réalisation des mesures préconisées. /lbe
Partager
Link
Météo