Les chasseurs jurassiens tirent le bilan de la saison

La moisson a été bonne pour les chasseurs jurassiens lors de la saison 2009-2010. Les membres de la Fédération cantonale jurassienne des chasseurs étaient réunis samedi en assemblée générale à Cornol.

Lors de ce rendez-vous annuel, les responsables font traditionnellement les comptes des prises de gibier. De l’ouverture à la fermeture de la saison, ils ont tiré quelque 1200 chevreuils, soit 3 par homme, et 430 sangliers. Selon le président de la Fédération, Etienne Dobler, les populations se portent bien, et sont stabilisées à un bon niveau. L’année dernière, la chasse au sanglier avait été prolongée pour diminuer le nombre d’animaux. Certains milieux, comme les défenseurs de l’environnement, estiment qu’il en reste encore trop. Le recensement confirme que les sangliers sont nombreux, mais de l’avis des chasseurs, cette population n’est pas excessive.

Des inquiétudes autour de l’organisation des gardes-chasse

Cette rencontre annuelle est aussi l’occasion pour les chasseurs de partager leurs observations et leurs préoccupations. Cette année, une inquiétude a été relayée devant l’assemblée: l’entrée en vigueur de la nouvelle organisation des gardes-chasse. Dans le courant de cette année, une nouvelle organisation, qui découle de la création de l’Office de l’environnement, doit entrer en vigueur. La réforme prévoit trois gardes permanents, un par district. Ce qui n’est pas suffisant pour faire un travail efficace, selon Etienne Dobler.

Les chasseurs veulent négocier avec les responsables de l’Office de l’environnement, de même qu’avec le ministre Laurent Schaffter. S’ils ne peuvent pas obtenir de gardes-chasse permanents supplémentaires, ils souhaitent au moins que soit renforcée la surveillance auxiliaire. /lbe

Partager
Link
Météo