L'agronomie reste ouverte aux Jurassiens

La future cantonalisation de la Haute école suisse d’agronomie n’aura pas d’effets négatifs sur la formation des Jurassiens qui envisagent une formation dans ce domaine. Située à Zollikofen, l’institution sera rattachée à la HES bernoise dès le 1er janvier 2012 après avoir été régie depuis 1964 par un concordat intercantonal.
 
Pour les autorités jurassiennes qui répondent à la question écrite d’un député, ce passage en mains bernoises ne devrait en fait avoir que des conséquences positives. Le canton de Berne a d’ailleurs prévu d’agrandir l’école, l’investissement est de 60 millions de francs. Le Jura participera à hauteur de 416'000 francs.
 
Moins cher pour le Jura
 
Les modifications prévues dans le statut de l’école ne risquent pas de changer quoi que ce soit pour les étudiants jurassiens qui envisagent une formation en agronomie. Au contraire, la charge financière pour la formation des étudiants sera moins lourde, elle passera d’un peu plus de 38'000 francs à 26'000 francs pour le canton du Jura.
 
Le Gouvernement se veut aussi rassurant sur la possibilité pour les Jurassiens de suivre l’enseignement en français. Le système pédagogique ne sera pas modifié par le processus de cantonalisation. Aucun élément à ce jour ne permet de supposer une péjoration des possibilités dans ce domaine. En première année, l’enseignement se fait dans les deux langues. Dès la 2e année, il se déroule dans la langue du professeur.
 
Des alternatives en France

L’Exécutif rappelle encore qu’il est possible de suivre le même type de formation en France. Plusieurs étudiants jurassiens ont d’ailleurs profité de cette possibilité. En vertu des accords bilatéraux et de la libre circulation des personnes, aucun écolage n’est demandé à l’Etat jurassien. /gkl

Partager
Link
Météo