La MIBA fixe ses conditions

«Oui, mais…», c’est la réponse de la MIBA par rapport à son maintien au sein de l’Interprofession du lait. La fédération laitière du nord-ouest de la Suisse tenait son assemblée des déléguées jeudi à Delémont.

Les participants devaient se prononcer sur l’utilité d’être encore membre de l’IP lait. Ils ont choisi de rester mais à conditions que l’organisation acceptent un paquet de mesures qui visent à encadrer le marché du lait et à améliorer les prix pour les producteurs. L’Interprofession du lait prendra sa décision le 3 mai. En février dernier, la fédération des producteurs de lait vaudois et neuchâtelois, Prolait, avait claqué la porte de l’IP lait.

Depuis l’abandon des contingentements le 1er mai 2009, le prix du lait agace les agriculteurs. Malgré quelques améliorations, la situation préoccupe toujours les producteurs qui estiment que le prix du lait est toujours trop bas. /sbo

Partager
Link
Météo