Une Noirmonière prend sa plume pour évoquer le passé

Simone Froidevaux, originaire de Lajoux mais désormais citoyenne du Noirmont, vient de sortir un livre intitulé "Du vif-argent".
 
Ce mot était autrefois utilisé pour désigner le mercure et c'est comme cela que les habitants surnommaient la Franc-Montagnarde lorsqu'elle était enfant.
 
Simone Froidevaux narre dans cet ouvrage nombre d'anecdotes liées à son enfance, sa fratrie, ses parents, la vie à la ferme rythmée par les saisons... Elle évoque aussi le métier de plusieurs artisans de La Courtine, son école et l'église du village.
Depuis qu'elle est sortie de presse, l'œuvre tirée à 450 exemplaires se vend comme des petits pains. Jamais l'auteur n'avait imaginé rencontrer un tel engouement.
 
Quelques exemplaires du livre sont encore disponibles chez l'auteur, au Noirmont. /pbo
Partager
Link
Météo