Unité du Jura: le Gouvernement veut un vote

Le Gouvernement jurassien veut un vote populaire pour définir l’avenir institutionnel de la région. L’exécutif a présenté lundi son 22e rapport sur la reconstitution de l’unité du Jura. Il estime que la création d’un nouveau canton est la seule solution pour résoudre la Question jurassienne.

Suite au rapport de l’Assemblée interjurassienne, le Gouvernement entend désormais négocier avec son homologue bernois, l’organisation d’un vote dans le Jura et le Jura bernois, avec des modalités à définir.
 
 

Non à un canton de l’Arc

Le Gouvernement jurassien a par ailleurs réaffirmé son opposition à la formation d’un grand canton de l'Arc jurassien. Il estime que l'avenir de la région passe d'abord par la résolution de la Question jurassienne et la création d'un canton formé du Jura et du Jura bernois.
 

Le cas de Moutier et de Bienne

Pour l’exécutif cantonal, le cas de la ville de Moutier devra être évoqué de manière spécifique dans le cadre des négociations à venir avec le canton de Berne. La cité prévôtoise pourrait se déterminer seule si la population ne devait pas voter sur la création d’une nouvelle entité. Le Gouvernement estime qu’une attention particulière devra être portée aux aspirations des Prévôtois.

Concernant la ville de Bienne, le Gouvernement se dit prêt à une collaboration avec la cité seelandaise dans les milieux politiques, économiques et culturels, si une nouvelle entité voyait le jour. Il rappelle toutefois que Bienne n’a jamais été intégrée à la Question jurassienne, puisqu’elle ne fait pas partie du Jura historique.
 
Pour l’exécutif, l’association directe du district de Bienne aux travaux de l’AIJ n’est pas envisageable. /rch
Partager
Link

Galerie photos liée

26.10.2016
Météo