Bienne renforcée, les Romands mal lotis

Philippe PerrenoudUne ville de Bienne renforcée économiquement, mais une population francophone fragilisée. Le départ du Jura bernois dans un nouveau canton aurait des conséquences très diversifiées, selon une étude mandatée par le canton de Berne et publiée vendredi (en présence de Philippe Perrenoud).
 
Le document, élaboré par Martin Schuler de l’EPFL, se veut complémentaire au rapport institutionnel de l’Assemblée interjurassienne. Il livre une analyse sur les incidences d’une frontière déplacée au Taubenloch. Le bilinguisme dans les services cantonaux se retrouverait affaibli et la population francophone encore davantage minorisée.
 
Loin d’être fataliste, l’étude souligne toutefois qu’une volonté politique en faveur des 18 600 Romands restants pourrait remédier à ces effets négatifs. La ville de Bienne dans son ensemble pourrait profiter de sa nouvelle position de «pivot» entre Berne et l’Arc Jurassien.
 
Le Conseil du Jura bernois analysera ce rapport pour prendre position sur l’étude institutionnelle de l’Assemblée interjurassienne. /fra
Partager
Link

Galerie photos liée

23.06.2009
Météo