Le projet de troisième rail ne recule pas

CJLe Gouvernement jurassien reste favorable au troisième rail entre Glovelier et Delémont. L’exécutif soumet au parlement un crédit de 570 mille francs. Cette somme correspond au coût supplémentaire pour les CFF pour que - lors du renouvellement de la ligne Courfaivre-Bassecourt et de la gare de Courtételle - tout soit prêt pour accueillir à l’avenir un troisième rail pour les CJ.

Les travaux de renouvellement de la ligne CFF débuteront l’an prochain. Pour le Gouvernement, il s’agit d’en profiter pour installer, à bon compte, des traverses aptes à accueillir un jour le troisième rail.

Un troisième rail qui sera pas réalisé durant cette législature précise le Gouvernement, mais toutes les précautions seront ainsi prises afin de laisser la porte ouverte à sa future installation.

Au total, sur l’ensemble du tronçon Glovelier-Delémont, le surcoût s’élève à 1 million 600 mille francs pour les CFF. Ces sont les premiers 570 mille qui sont demandés au parlement.

Débloquer cette somme aujourd’hui permet aussi de faire d’importantes économies. En effet en 2004, la pose d’un troisième rail était évaluée à 34 millions de francs. En profitant des travaux actuels des CFF, ce budget pourrait être ramené à 18 millions. L’occasion est donc unique estime le Gouvernement.

Selon le Ministre de l’environnement et de l’équipement, Laurent Schaffter, «si le parlement refuse ce premier crédit, c’est tout l’avenir du troisième rail qui est remis en cause, au moins jusqu’à l’horizon 2040».

Les députés devront se prononcer le 21 décembre. /fq

Partager
Link
Météo