Développer le tourisme dans la vallée de Delémont grâce à un fleuron régional

Le nouveau patron du domaine du Violat, à Courroux, mise sur le cheval de la race des Franches-Montagnes pour attirer les touristes dans la région. Daniel Allimann, qui a repris le domaine il y a moins d’une année, veut développer toutes les activités qui tournent autour du cheval: élevage, balades ou promenades en char attelé. Les écuries du Violat vont bientôt accueillir une quarantaine de chevaux. Mais il a fallu plusieurs mois de travail pour remettre le rural en état. Les écuries étaient vétustes. Le domaine du Violat est resté pendant près de 40 ans sans investissements. A noter que les citoyens de Courroux doivent se prononcer demain soir sur un crédit de 300'000 francs de la bourgeoisie pour l’assainissement du Violat et la transformation du rural en raison de son orientation vers l’élevage chevalin. /pc

Partager
Link
Météo