Dénouement dans l'affaire Yannick Erard

L’affaire Yannick Erard trouve son épilogue. Un arrangement a été trouvé entre les deux parties.

Les faits remontent à l’automne 2006. Lors de la campagne en vue des élections cantonales, des affiches à caractères raciste avaient été collées en plusieurs endroits d’Ajoie. Le texte s’en prenait à Yannick Erard, un jeune métis candidat au parlement. Les affiches portaient le logo « qualité suisse ». Un logo utilisé par l’UDC. Les démocrates du centre avaient donc déposé plainte pour atteinte à l’honneur contre Yannick Erard qui s’était révélé être l’un des auteurs de cet affichage. Les détails de Thibaut Schaller.

Les deux parties ont passé une convention qui met fin à leur litige. Dans cette convention, Yannick Erard reconnaît que lors de la campagne électorale cantonale d’octobre 2006, c’est lui-même qui a reproduit et propagé ces affiches en Ajoie, plus précisément en ville de Porrentruy et sur l’axe Porrentruy-Boncourt, ceci dans le but de jeter le discrédit sur l’UDC Jura. Yannick Erard affirme cependant ignorer tout de la provenance et de l’auteur des affiches originales lui ayant servi de support de reproduction. Dans cette convention, il exprime enfin à l’UDC Jura, à tous ses électeurs et sympathisants et à l’ensemble du peuple jurassien ses regrets pour avoir ainsi porté atteinte à l’honneur de l’UDC Jura et manipulé l’opinion publique jurassienne."

Partager
Link
Météo