L’avenir de la région jurassienne selon un membre de la Commission Widmer

AIJUn projet concret de nouveau canton doit être soumis à la région le plus vite possible. C’est l’avis de Bernard Comby.
 
L’ancien conseiller d’état valaisan, ancien conseiller national également, a siégé dans la Commission Widmer, qui a rendu son rapport en 1993. Il a suivi avec attention les travaux de l’Assemblée interjurassienne et la présentation de son rapport final sur l’avenir de la région.
Dans un entretien qu’il nous a accordé, Bernard Comby constate que près de vingt ans après la mise sur pied de l’AIJ, « on en est au point de départ ou presque ».
 
Il en appelle à la Confédération pour prendre les choses en main et faire en sorte que le peuple puisse se prononcer dans les meilleurs délais sur un projet concret. « La question jurassienne est éminemment politique. Mais elle ne concerne pas que le Jura et le Jura bernois, elle concerne toute la Suisse », affirme Bernard Comby.
 
Concernant le nouveau projet, « il faudrait donner des garanties au Jura bernois. La capitale à Moutier et la justice à Porrentruy, c’est une bonne idée. Mais il faudrait aussi garantir deux sièges au Gouvernement au Jura bernois, ainsi qu’instaurer une présidence de cinq ans, tour à tour assumée par un représentant du Nord, puis du Sud de la région ». /lba
Partager
Link

Galerie photos liée

23.06.2009
Météo