Une pétition circule pour sauver l'EFEJ

L’EFEJ sera au centre des débats mardi soir à Bassecourt. Les autorités de la commune ont invité Michel Probst à venir s’exprimer lors du Conseil Général.
 
Le Ministre de l’économie a répondu favorablement à cette nouvelle invitation. Il viendra s’expliquer sur le déménagement prévu de l'Espace Formation Emploi Jura à Courtételle. Un dossier brûlant dans la commune et dans toute la Haute-Sorne. Selon nos informations, une pétition est même en train de circuler dans la région.
 
L’EFEJ devrait prendre place à Courtételle dans l’ancienne usine Simon & Membrez. C’est en tout cas la volonté du Gouvernement jurassien qui veut concentrer ce centre sur un seul site. Le déplacement dans des locaux existants a été préféré à la construction d’un nouveau bâtiment. Ceci pour des raisons de rapidité et de coût.
 
 
Bassecourt en colère
 
Cette décision n’est pas du goût des autorités de Bassecourt qui ne comprennent pas qu’on quitte des locaux dans lesquels d’importants investissements ont été réalisés pour un bâtiment qu’il faudra à nouveau aménager. Elles n’acceptent pas non plus le départ de la seule structure cantonale qui se trouve dans la commune.
 
Cette colère, elles l’ont fait savoir par le biais de communiqués, mais aussi dans une résolution interpartis lors d’une séance extraordinaire du Conseil général la semaine dernière. Séance à laquelle aucun représentant de l’Etat n’était présent, ce qui a renforcé la colère des élus locaux. Michel Probst avait décliné l’invitation - pas pour des raisons politiques - mais d’agenda. Cette fois, il sera bel et bien là. Sa présence nous a été confirmée par son secrétariat.
 
 
Le temps presse
 
Bassecourt a l’intention de tout faire pour que l’EFEJ reste dans la commune. Mais le temps presse, le Parlement devra se prononcer au cours du 2e semestre 2010. Si tout se déroule comme prévu, le centre EFEJ à Courtételle devrait être en service dès fin 2011. /fqu
Partager
Link
Météo