Unia dénonce les agissements de Roventa-Henex

Roventa-HenexRoventa-Henex pointé du doigt par le syndicat Unia. L’entreprise horlogère biennoise a annoncé 15 licenciements sur ses sites de Tavannes et Bienne.
Douze postes seront supprimés à Tavannes et 3 dans la cité seelandaise.
 
Le syndicat dénonce les mesures scandaleuses utilisées par Roventa pour licencier ces personnes. Le plan social est risible, voire ridicule. Mais le plus grave, selon Unia, se sont les pressions inadmissibles dont ont été victimes les travailleurs et les licenciés. Une dizaine de personnes ont été notamment contraint de signer des réductions de taux de travail.
 
Le syndicat Unia, en accord avec les travailleurs, refuse de signer le plan social. Il demande à la direction de l’entreprise de revoir sa position.
 
Du côté de la direction de Roventa-Henex, on juge les propos d'Unia infondés. Pour le directeur général Marc Küffer, l'entreprise était ouverte au dialogue avec le syndicat. De plus, Roventa-Henex a limité au maximum les licenciements selon son directeur. 23 suppressions d'emplois étaient d'abord prévues. Mais la direction et les personnes concernées se sont mises d'accord pour réduire leur taux de travail. Ce qui a permis de sauver 8 emplois selon Marc Küffer./sam
Partager
Link

Galerie photos liée

11.11.2015
Météo