Elections fédérales: deux parlementaires jurassiens ont fait leur choix

Les parlementaires jurassiens Dominique Baettig et Jean-Claude Rennwald savent pour quels candidats ils voteront aux élections fédérales, qui auront lieu le 22 septembre.

Pour rappel, Jacqueline Fehr et Simonetta Sommaruga défendront les couleurs du Parti socialiste. Le Parti Libéral-radical présente quant à lui Karin Keller-Sutter et Johann Schneider-Ammann. Deux candidats tenteront encore d’obtenir un siège. Il s’agit de l’UDC fribourgeois Jean-François Rime et de la soleuroise Brigit Wyss, qui fait campagne pour les Verts.
 
 
Dominique Baettig
 
Sans surprise, le conseiller national UDC Dominique Baettig soutiendra Jean-François-Rime, du même parti, lors de la première élection. Dominique Baettig estime légitime la revendication de l’UDC d’obtenir un deuxième siège au Conseil fédéral. Il espère dès lors que Jean-François Rime restera en lice jusqu’au bout de la procédure. Si le candidat UDC venait à être évincé, Dominique Baettig se tournerait vers la verte, Brigit Wyss, qu’il estime crédible.
 
 
Jean-Claude Rennwald
 
De son côté, le conseiller national socialiste Jean-Claude Rennwald s’apprête à voter pour Jacqueline Fehr, en vue de l’obtention du siège de Moritz-Leuenberger. Il a déclaré que les orientations de la socialiste zurichoise étaient plus proches des siennes que celles de Simonetta Sommaruga. En ce qui concerne le siège radical, Jean-Claude Rennwald donnera une voix à la candidate verte Brigit Wyss, par question de principe, selon ses termes. Jean-Claude Rennwald s’attend toutefois à ce qu’elle soit éliminée. Son choix se portera alors sur Johann Schneider-Ammann. Il définit Karin Keller-Sutter comme une obsédée de la sécurité, trop UDC à son goût.
 
 
Claude Hêche
 
Claude Hêche a bien quelques préférences, mais il n’a pas souhaité nous dévoiler de noms. Le conseiller aux Etats socialiste a indiqué que les auditions des candidats venaient d’avoir lieu, apportant de nouveaux aspects. Claude Hêche se dit par conséquent encore en réflexion.
 
Anne Seydoux
 
La conseillère aux Etats Anne Seydoux n’a pas non plus arrêté son choix. Elle a toutefois déclaré qu’elle ne voterait pas UDC. Anne Seydoux a ajouté que la candidate verte ne semblait entrer en ligne de compte pour personne. Elle attend d’entendre encore les trois candidats qui lui sont moins connus, lors des auditions qui se dérouleront mardi prochain. Il n’y a que Simonetta Sommaruga qu’elle connaît bien puisqu’elles siègent toutes deux au Conseil des Etats. /sbe
Partager
Link

Galerie photos liée

02.07.2015
Météo