Recours contre l’installation d’antennes de téléphonie rejeté

Un opérateur de téléphonie mobile souhaitait installer un mât et trois antennes sur un bâtiment de la zone industrielle à Delémont. Il a donc déposé une demande de permis de construire. Une famille résidant dans le quartier a formé opposition, puis fait recours contre le feu vert du Conseil municipal. Ces voisins estimaient que l'opérateur aurait pu choisir un lieu plus éloigné de leur lieu de vie, et que l'autorité n'avait pas suffisamment tenu compte du principe de précaution.

On apprend jeudi que la juge administrative rejette ce recours. Selon elle, le principe de précaution pour la santé est suffisamment pris en compte dans les valeurs limites de rayonnement électromagnétique fixées par la Confédération. Le projet satisfait en outre à ces valeurs limites, ce qui libère l'opérateur de l’obligation d’examiner l'opportunité d’un site alternatif.

Ce jugement peut faire l'objet d'un nouveau recours dans les 30 jours auprès de la Chambre administrative du Tribunal cantonal. /lbe + comm

Partager
Link
Météo