L'initiative "Pour la sécurité sanitaire" maintenue

L’initiative « Pour la sécurité sanitaire » ne sera pas retirée tant que le déménagement de la médecine interne de Porrentruy à Delémont reste d’actualité. Déclaration de la présidente du comité d’initiative, Jacqueline Henry-Bédat.
L’Hôpital du Jura a défini dernièrement la date du déménagement, prévu les 20 et 21 septembre. Pour Jacqueline Henry-Bédat, le maintien d’une douzaine de lits de médecine générale est une condition sine qua non. Sans cette garantie, le comité ne retirera pas son texte.
 
 
Deux ans pour répondre
 
Le Parlement a deux ans pour répondre à l’initiative « Pour la sécurité sanitaire », soit jusqu’au mois de mai 2012. Passé ce délai - si le législatif n’a pas légiféré - le texte sera soumis à la votation populaire.
A moins que le comité d’initiative ne retire son texte. Ce qui pourrait être le cas s’il obtient des garanties formelles de la part des autorités : un renforcement des urgences hospitalières et le maintien d’une douzaine de lits de médecine générale.
 
 
Calendrier pas favorable
 
Reste que le calendrier joue en défaveur de ce retrait. L’annonce du déménagement des lits de médecine interne prévu en septembre change la donne. L’Hôpital du Jura a besoin de la place laissée par le départ de l’unité de médecine.
En effet, le centre de rééducation est actuellement en phase de construction, et la partie unité de soin doit être assainie. Les patients en rééducation sont censés occuper cette place durant toute la durée des travaux. Ainsi, de septembre 2010 - date du déménagement - à mai 2012 - délais du Parlement pour légiférer - impossible d’installer cette douzaine de lits réclamés par les initiants et préconisés par certains médecins.
 
L’hôpital peut-il revenir en arrière ? Le comité d’initiative est-il prêt à lâcher du lest ? Le tout sur fond de campagne électorale. Rien n’est moins sûr. /fqu
Partager
Link
Météo