Vellerat fête la liberté

15 ans que Vellerat est une commune libre! Le 1er juillet 1996, la localité rejoignait le canton du Jura dans une explosion de joie. Ce quinzième anniversaire du rattachement de Vellerat est l’occasion d’une fête vendredi soir dès 18 heures au restaurant du Coq-d’Or. Les festivités comprendront une partie officielle avec les discours de Philippe Receveur, président du gouvernement jurassien, Maxime Zuber, maire de Moutier, Jean-Louis Xhonneux, secrétaire général de l'Action fouronnaise, et Pierre-André Comte, maire de Vellerat.
La soirée sera aussi l'occasion de découvrir la nouvelle identité visuelle de la commune.
 

Un rattachement qui n’est pas allé sans son lot de péripéties

L’histoire fascine encore. Et il est bon de la rappeler. C’est le récit d’une poignée d’habitants (quelques dizaines) favorables à la construction jurassienne, qui a pris le pari de faire plier les autorités bernoises pour enfin être rattaché, après des années de lutte politique, à son territoire naturel...le Jura. Mais tout ne se déroule pas de la plus aisée des manières. Berne est gourmande. À la place de Vellerat, les Bernois réclament Ederswiler. Le Gouvernement jurassien exclut le troc. Alors commence une guerre de tranchée, au fin fond de l’administration fédérale. Des séances, tripartites. Des séances, dans le secret jurassien. Des séances, qui durent des années.

Vellerat aura sa victoire, longtemps, très longtemps plus tard. Après avoir sensibilisé toutes les communes suisses, après être devenue une «commune libre», après avoir lancé un référendum, après avoir fait voter tous les Helvètes sur SON destin… Vellerat devient officiellement, le 1er juillet 1996, la 83ème commmune jurassienne, se libérant du joug bernois. /sju+iqu

Partager
Link
Météo