L’eau du Doubs pour alimenter tout le Jura

Puiser l’eau du Doubs pour parer à la sécheresse. L’idée n’est pas nouvelle, mais est plus que jamais d’actualité après un été qui a été rude pour les cours d’eau jurassiens.
 
Un postulat sur le sujet avait été accepté il y a de cela déjà six ans. Retour sur le sujet avec Isabelle Queloz

L’idée est revenue sur le devant de la scène lors de la séance du Parlement du 28 octobre. Dans une réponse concernant la loi sur la gestion des eaux, le ministre de l’environnement Laurent Schaffter avait laissé entendre que le concept faisait l’objet d’une étude.

La décision aux mains du SIDP

Pourtant, selon Daniel Urfer, responsable du domaine eau et environnement, l’office de l’environnement s’est pour l’instant approché du SIDP, le syndicat intercommunal du district de Porrentruy. Ce-dernier a pris connaissance du dossier et devrait se prononcer début 2010 sur les éventuelles suites à donner.
 
S’il se positionne favorablement, un comité de pilotage devrait être créé, certainement en intégrant des partenaires d’autres districts, notamment des communes de la vallée de Delémont. Une étude de faisabilité, voire un avant-projet, pourront alors se faire. Si l’intérêt du concept est cantonal, l’OFEV a préféré laisser la décision aux communes, qui ont démontré leur volonté d’indépendance en la matière lors de la votation concernant la loi cadre sur la gestion des eaux.

Une solution définitive à la sécheresse

Reste que l’urgence à trouver une solution commence à se faire sentir. Les mois précédents ont démontré que le canton souffre véritablement d’un problème d’approvisionnement quand la pluie se fait rare. Et pour le député Ami Lièvre, à l’origine du postulat, le prélèvement dans le Doubs est la seule option qui s’offre actuellement.
 
Selon lui, il suffirait de prélever 200 litres par seconde dans la plus grande rivière du canton, ce qui n’aurait pas d’incidence biologique négative, pour régler tous les problèmes d’alimentation en eau potable du canton. L’eau serait filtrée avant d’être distribuée. L’Ajoie ne serait pas le seul district à pouvoir en bénéficier. Des conduites de distribution ont été aménagées au moment du percement des tunnels de l’A16 et permettraient dès à présent d’acheminer l’eau dans la vallée de Delémont. /iqu
Partager
Link
Météo