Dick Marty président de l’Assemblée interjurassienne

Dick MartyLe nom avancé ces dernières semaines se confirme ce vendredi matin. Le sénateur libéral-radical tessinois Dick Marty succède au Valaisan Serge Sierro à la présidence de l’Assemblée interjurassienne. Dick Marty a une aura internationale. Il est membre de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe. Il a notamment mené l’enquête sur les prisons secrètes de la CIA en Europe en 2005. Ces derniers jours, il a dénoncé le trafic d’organes conduit par l’Armée de libération du Kosovo. A noter que l’UDC du Jura bernois avait fait part de grandes réticences à l’égard de Dick Marty, en tant que président de l’Assemblée interjurassienne. La formation agrarienne aurait souhaité que l’AIJ trouve un président interne à la région.
 
 
Le commentaire de Lise Bailat :
 
La nomination de Dick Marty est sans doute la meilleure chose qui pouvait arriver à la région intejurassienne. D’aucuns craignaient ou raillaient l’absence de candidat pour reprendre l’AIJ, d’autant plus que Serge Sierro s’est énormément investi dans l’institution. Dick Marty prouve que la question jurassienne reste d’intérêt. Et le Tessinois n’a pas volé l’image qu’il porte, celle d’un homme courageux, humaniste, consciencieux, doux également. Car le Radical, s’il sait affronter les vérités qui dérangent, a réellement le sens du consensus et du pragmatisme. Il le montre régulièrement dans les débats sous la Coupole fédérale, il le prouve encore une fois ces derniers jours dans l’enquête sur le trafic d’organes au Kosovo. Des faits, pas de jugement. De quoi garantir la poursuite du dialogue de qualité engagé par l’Assemblée interjurassienne ces dernières années, avec toutes les parties. Mais de quoi garantir aussi le sérieux des engagements pris. Des paroles, des actes. Dick Marty s’y engagera sans aucun doute avec tout le cœur qui le caractérise.  /lba
Partager
Link

Galerie photos liée

23.06.2009
Météo