Un vaccin pour protéger les jeunes Jurassiennes contre le cancer du col de l'utérus

Les jeunes filles du canton du Jura auront bientôt la possibilité de se faire vacciner contre le papilloma virus. Il s’agit du virus responsable, en grande partie, du cancer du col de l’utérus. Le vaccin sera proposé dans le cadre du service de santé scolaire dès la prochaine rentrée d’août. Il sera gratuit pour les parents ainsi que pour les jeunes filles majeures concernées.

Il existe depuis peu un vaccin efficace contre ce virus. La Confédération a décidé de l'inscrire dans la liste des prestations à la charge de l'assurance obligatoire des soins, cela pour autant que le vaccin soit appliqué dans le cadre d'un programme cantonal. Il faut dire que ce vaccin est cher (environ 240 francs par dose au prix unitaire du marché) et qu'il nécessite trois injections, la deuxième un mois après la première, et la troisième après six mois. La Conférence suisse des directeurs des affaires sanitaires a entamé des négociations avec les fournisseurs et les assureurs-maladie, afin d'arriver à un prix acceptable en vue d'une généralisation de cette vaccination.

Concrètement, pour le Jura, il est prévu d'introduire la vaccination contre le HPV dans le programme de vaccinations scolaires, qui existe déjà et qui a fait ses preuves depuis une dizaine d'années. Des négociations sont en cours avec les assureurs-maladie pour en définir les modalités de remboursement, mais quelle que soit l'issue de ces discussions, il est certain que la vaccination effectuée dans le cadre du programme de vaccinations scolaires sera gratuite pour les parents, ainsi que pour les jeunes filles majeures concernées. En effet, afin de faire bénéficier un maximum d’adolescentes jurassiennes de ce vaccin dès la première année de mise en route du programme, il est prévu de vacciner, sur une base volontaire, à la rentrée scolaire d'août 2008, toutes les élèves de 7ème et de 9ème année, ainsi que toutes les jeunes filles de moins de 20 ans qui résident dans le canton, qu'elles soient en étude, en apprentissage ou qu'elles aient suivi une autre filière de formation ou d'activité professionnelle.

Partager
Link
Météo