Risque d’éboulement au-dessus de St-Ursanne

La falaise située au-dessus des Fours à Chaux à St-Ursanne comporte de sérieux risques d’éboulement. Selon nos informations, c’est ce que révèle une étude démarrée au mois de janvier. Conséquences: la soirée MTP prévue début juin ne pourra pas s’y dérouler, et les travaux de construction du pavillon d’information pour le laboratoire du Mont-Terri doivent être arrêtés.
 
 
Communication jugée tardive
 
Le responsable des soirées électro aux Fours à Chaux vient d’être averti de la situation, alors que l’organisation de l’événement est déjà bien avancée. Lionel Marchand regrette vivement que le Département de l’environnement ne l’ait pas informé plus tôt de la situation. "Il y a un principe de précaution, déclare-t-il. Lorsqu’un rocher se trouve au-dessus d’un village et qu’on pense qu’il va éventuellement se détacher et tomber sur les habitants en dessous, on n’attend pas d’avoir le résultat de l’étude. Si le rocher se détache entretemps, on a des morts sur les bras!". Lionel Marchand explique que l’équipe des soirées MTP a encore récemment travaillé sur le site pour préparer l’événement du 4 juin, et estime que le principe de précaution n’a pas été respecté. Il ajoute que la commune de Clos du Doubs n’était pas au courant non plus de cette étude, et juge cette situation inacceptable. Lionel Marchand s’inquiète aussi de la situation pour la ligne CFF, qui passe tout près de la falaise concernée.
 
 
Investissements déjà consentis pour MTP
 
Lionel Marchand se voit maintenant conseiller d’organiser sa soirée ailleurs. Mais il explique que ce n’est pas si facile. "Je me retrouve avec deux soirées sur les bras (ndlr: la deuxième en septembre), c’est même le 10e anniversaire. On a 140'000 francs dans le "baba". Nos soirées ne sont pas connues internationalement pour rien; on les construit longtemps à l’avance! La programmation est déjà faite depuis longtemps, on a déjà engagé des frais. Les flyers sont distribués depuis trois jours dans toute la Suisse. Je fais quoi, moi, avec ça? J’attends là-haut que les gens viennent pour leur dire qu’il n’y a personne ?", s’interroge-t-il, visiblement agacé. Il indique que l’équipe va essayer d’organiser ces soirées ailleurs, mais il compte se faire rembourser les frais.
 
 
Les autorités confirment la fermeture du site
 
Dans un communiqué publié après diffusion de l’interview de Lionel Marchand sur notre antenne, le canton confirme que "le Gouvernement, par mesure de précaution, a décidé d’interdire l’accès" au site des Fours à Chaux au public. Ceci jusqu’à ce que des "mesures de protection appropriées" soient mises en œuvre. Interrogé, Philippe Receveur explique qu'il n'y a rien d'étonnant à ce que cette étude ait été réalisée. Elle s'est déroulée dans le cadre de la volonté des autorités de disposer d'une carte globale des risques de dangers naturels qui prévalent dans le canton du Jura.
 
 
De nouvelles études pour évaluer les travaux nécessaires
 
Selon le communiqué, l'interdiction d'accès au site vaut dès maintenant et signifie "la suspension toutes les manifestations susceptibles de concentrer un nombreux public sur le site", ainsi que "l’arrêt des travaux de construction du pavillon d’accueil du Laboratoire du Mont-Terri". Le Gouvernement a informé les différents partenaires concernés par cette mesure: la commune, les CFF, le consortium du Centre Visiteurs Mont-Terri et les organisateurs de manifestations sur le site. Il est encore trop tôt pour faire des estimations financières des travaux de sécurisation. Les CFF ont d’ores et déjà mandaté une étude pour mettre en œuvre des mesures durables de réduction des risques. /lbe
Partager
Link
Météo