L'avenir de HE-Arc inquiète le groupe autonome au Grand Conseil

Il est certainement trop tard pour préserver le pouvoir décisionnel de la HE-Arc. Le groupe autonome au Grand conseil bernois affiche son inquiétude alors que l’avenir de la Haute école Arc va se jouer dans les semaines à venir. Les parlements bernois, jurassien et neuchâtelois vont devoir bientôt se prononcer sur une convention qui définira le statut de la HE-Arc. L’institution est incluse dans l’entité qui regroupe les hautes écoles de Suisse romande, la HES-SO. Le groupe autonome estime que la commission parlementaire en charge du dossier a réagi tardivement en demandant aux gouvernements des cantons de l’Arc Jurassien d’élaborer un modèle de gestion alternatif. Le groupe autonome dénonce en outre les velléités centralisatrices de la direction de la HES-SO. /fr...

Partager
Link

Galerie photos liée

17.03.2011
Météo