Le projet d’implantation de la division SSA en Dozière prend l’eau

Du plomb dans l’aile dans un projet de l’Etat qui a déjà fait couler beaucoup d’encre et suscité de nombreuses réactions. Le nouveau Centre de formation de la Division Santé-Social-Arts prévu en Dozière à Delémont pourrait bien ne jamais y voir le jour. Les contacts entre les autorités cantonales et l’armée qui est propriétaire du terrain ne laissent rien présager de favorable pour l’instant. L’exécutif a aussi annoncé il y a deux mois une réflexion plus globale sur l’ensemble de la formation professionnelle dans le Jura. Un crédit d’étude d’un million 200 000 francs avait pourtant été accepté en décembre 2006 par le Parlement jurassien.

Trop cher ou pas à vendre, voilà en résumé le résultat des premières tractations intervenues entre les autorités cantonales et Armasuisse, qui gère les deux terrains convoités à Delémont par l’Etat jurassien. Ces terrains appartiennent au Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports. L’une des deux parcelles n’est pas à vendre, ni à louer au-delà de ce qui l’est déjà. Le prix de vente de la seconde a été jugé trop élevé par le canton qui fera une contre-proposition en regard des contraintes liées aux mesures de protection contre les crues de la Sorne sur ce terrain. Ce problème de zone inondable avait déjà entrainé de nombreuses discussions au Parlement et au sein de sa Commission de l’environnement et de l’équipement, mais tout cela c’était en 2006, bien avant les inondations du mois d’août 2007. Et puis fin novembre, les autorités avaient communiqué qu’elles s’engageaient dans une étude visant à revoir l’organisation spatiale de toutes les filières de formation dans le Jura. Cette réflexion plus large vise selon le Gouvernement à prendre encore le temps d’étudier d’autres scénarios de regroupement et de localisation des sites de formation. Le crédit de 1 million 200 000 francs voté il y a un an par le Parlement pour le projet en Dozière a donc été gelé pour l’instant. On rappellera encore qu’à travers une résolution interpartis, le Conseil de Ville de Delémont s'était prononcé en 2006 contre l'arrêté proposé par le Gouvernement. /gk

Partager
Link
Météo