Le budget 2010 de l’Etat passe la rampe du Parlement

C’est sans grand enthousiasme que le budget 2010 de l’Etat jurassien a été accepté par le Parlement jurassien lors de sa dernière séance de l’année. Pour mémoire, l’exercice prévoit un déficit supérieur à 4 millions de francs.
 
Aussi bien les différents groupes politiques que les députés à titre individuel ont émis de nombreuses réserves sur la mouture 2010. Certains ont notamment critiqué l’amnistie fiscale alors que seul le groupe CS-POP-Verts en avait émis lors de la discussion sur la loi d’impôt en février. Lors de son intervention, le ministre des finances Charles Juillard ne s’est d’ailleurs pas gêné de le rappeler devant le plénum.
 
Pour le reste, le chef du Département des finances estime que le cadre de la gestion financière, que le Gouvernement s’est fixé, est respecté. Charles Juillard a encore informé les députés que les comptes 2009 devraient boucler sur un déficit très proche du budget prévu, donc quasi équilibré.
 
 
Plusieurs amendements discutés
 
Par 32 voix contre 24, le Parlement a accepté une augmentation de 115' 000 francs dans le budget de l’Institut St Germain afin de créer un poste d’assistant social en milieu ouvert.
 
Par 35 voix contre 7, les députés ont admis un prélèvement annuel de 10'000 francs sur la taxe des chiens afin de le verser à l’Association Jurassienne de Protection des Animaux, une disposition qui n’entraine aucune augmentation du budget de l’Etat.
 
Par 32 voix contre 17, le Parlement a refusé d’augmenter le montant de 250'000 francs à disposition pour l’aide au Tiers-monde comme l’aurait souhaité le groupe socialiste qui proposait 50'000 de plus comme les années précédentes.
 
Par 50 voix contre 2, il a rejeté une proposition de l’UDC qui voulait augmenter le montant annuel destiné à l’entretien des routes.
 
Par 35 voix contre 18, les députés ont accepté un montant supplémentaire de 150'000 francs pour l’introduction du vote électronique au Parlement. Pour rappel, une motion en ce sens avait été votée en ce sens au mois de mai.
 
Le législatif a aussi décidé à la majorité d’augmenter de 2'000 à 10'000 francs l’enveloppe allouée au Conseil de la famille.
 
Par 28 voix contre 22, les députés ont refusé d’augmenter de 2'000 francs l’indemnité versée à la Fanfare de la police cantonale.
 
Par 36 voix contre 6, le Parlement a refusé de baisser de 800'000 à 600' 000 francs le montant prévu au budget en ce qui concerne les amendes d’ordre.
 
Au final, le budget 2010 a été accepté par 50 voix contre 1. /gkl
Partager
Link
Météo