Un pas de plus vers une commune unique aux Franches-Montagnes

Le Comité de pilotage de la fusion des communes des Franches-Montagnes a dévoilé la manière dont il allait travailler. L’organisation et la structure de travail ont été présentées vendredi matin aux Breuleux.

 
Trois groupes de travail constitués
 
Tout d’abord, il y a le comité de pilotage, présidé par Jean-Pierre Beuret. Parmi ses membres, on retrouve plusieurs maires des Franches-Montagnes ainsi qu’un représentant du service des communes. Comme son nom l’indique, il aura pour fonction de superviser le projet de fusion.
 
Sous ce comité principal, on retrouve deux groupes de travail.
Le premier est chargé de fournir une étude institutionnelle. Il va devoir réfléchir sur des éléments anecdotiques comme le nom ou les armoiries mais aussi sur les futures institutions politiques. Comment le conseil communal sera élu? De qui sera composé un éventuel conseil général? Ce sont autant de question auxquelles répondra ce groupe de travail.
 
La 2ème équipe s’occupera d’étudier l’aspect financier et fiscal d’une éventuelle commune unique. Elle sera dirigée par Jean-Baptiste Beuret, l’actuel directeur de la Banque Romande Valliant, qui aura un rôle de consultant indépendant.
 
 
Un calendrier serré
 
Les deux groupes se sont déjà mis au travail puisqu’ils ont commencé à récolter les données nécessaires. Pour la suite, un calendrier a été mis sur pied. Il prévoit qu’un premier rapport sera élaboré avant l’été 2010. /sbo
Partager
Link
Météo