Le Parlement jurassien soutient le plan hospitalier

Après une heure et demie de débat et une interruption de séance, le Parlement jurassien a adopté ce mercredi par 46 voix contre 4 le plan hospitalier tel que proposé par le Gouvernement jurassien il y a deux mois. 
 
Lors du débat d’entrée en matière, pas moins d’une dizaine de députés sont montés à la tribune pour s’exprimer au nom de leur groupe ou en leur nom personnel. On retiendra notamment l’intervention du démocrate-chrétien Michel Choffat qui a demandé des décisions responsables de la part du Parlement et non pas régionalistes ou communalistes. La modification du plan hospitalier ne réjouit personne a-t-il expliqué, mais c’est au Parlement d’être courageux et d’assurer la pérennité de l’hôpital du Jura.
 
En son nom personnel, le PCSI Pierre-Olivier Cattin a fait état de sa déception et de sa désillusion, des raisons pour lesquelles il ne votera pas le plan hospitalier. Selon le pédiatre, l’hôpital de Porrentruy a été démembré au profit du site de Delémont.
 
Une proposition radicale visant notamment à maintenir un service d’urgence à Porrentruy n’a pas pu être intégrée au plan hospitalier adopté ce matin. La Commission de la santé et le Gouvernement ont accepté le bien-fondé de la proposition, mais elle n’était pas acceptable sur la forme. Le groupe radical déposera donc une motion en ce sens à l’issue de la séance du Parlement.
 
A retenir encore que le Parlement a adopté ce matin avec 56 voix contre 0 un crédit de 8 millions 500 000 francs pour la construction d’un centre de rééducation à Porrentruy. La nouvelle construction sera consacrée aux infrastructures de traitement comme la physiothérapie et l’ergothérapie.
 
Du côté de l’Hôpital du Jura, on se félicite des décisions prises par le Parlement jurassien. Son directeur Laurent Christe confirme que l’Hôpital du Jura a pris des engagements hors juridisme. Tout sera mis en œuvre selon lui pour garantir la sécurité des patients, notamment au travers des services d’urgence, et cela pour toute la population du Jura. Laurent Christe se dit conscient qu’il faut encore améliorer les urgences et explique que des projets sont déjà en cours d’élaboration. /gk 
Partager
Link
Météo