De Delémont à Hollywood, les craintes divergent…

La Süddeutsche Zeitung de lundi nous apprend que des activistes américains ont couvert la fameuse inscription «Hollywood» sur les hauteurs de Los Angeles par un message : sauver le H ! Ces écologistes craignent en effet la construction de villas de luxe juste en-dessous de l’inscription géante, une construction qui menace de cacher la vue. Le maire de Delémont, Pierre Kohler, se fait écho de la nouvelle. Le commentaire de Lise Bailat

 
«C’est une ironie du destin» , commente Pierre Kohler. En effet, si, à Los Angeles, les écolos se battent pour garder visible l’inscription Hollywood, à Delémont, ces mêmes protecteurs de la nature font opposition aux lettres géantes qui doivent prendre place au Béridier.

La comparaison s’arrête là. Dans la métropole américaine, la nature s’épanouit sous et derrière des lettres. À Delémont, nul besoin de lui procurer un abri. Et que dire du prix des maigres parcelles libres que l’on trouve encore à Los Angeles : 1,7 millions de francs, voilà la somme qu’a dû débourser une firme de Chicago pour acquérir le terrain juste en-dessous de l’inscription mythique, terrain qui pourrait donc accueillir des villas de luxe. Le prix du mètre carré à Delémont fait pâle figure en comparaison.

Mais, qui sait, projetons-nous dans un futur où la ville de Zurich, débordant sur Bâle, débordant sur Laufon, débordant sur Soyhières devenue la Goldküste de la Birse, débordant enfin sur Delémont, voudra s’implanter sur les derniers espaces restés libres, soit le Béridier et où la fameuse inscription «Delémont» sauvera les dernières plantes sauvages et abritera renards, écureuils et blaireaux. De Delémont à Hollywood, une même qualité : l’imagination. /lba 

Partager
Link
Météo