Vers un internet plus participatif

Wikipedia, Facebook ou encore Ricardo, tous ces noms désormais bien connus du grand public ont un point commun. Ils font partie du web 2.0. Sous ce nom, peut être barbare pour certains, se cache tout simplement l’évolution de l’internet depuis quelques années. Et ça ne fait que commencer…
 
Ce web 2.0 et sa mutation vers un processus plus participatif encore pour l’internaute seront au centre d’une conférence demain à Delémont dans le cadre des Petits déjeuners de l’innovation de Creapole. Professeur d’informatique à la HE-Arc Ingénierie, Yassin Aziz Rekik viendra parler du web 2.0 et du e-Governement.
 
Comme il l’a rappelé à Gaël Klein, l’utilisation de l’internet a beaucoup évolué depuis sa création. Yassin Aziz Rekik.
 
 
Au-delà de la simple utilisation de l’internet et des différentes interfaces qui se sont créées ces dernières années pour rendre son utilisation encore plus attrayante, il reste aujourd’hui que les nouvelles technologies ont encore de la peine à percer dans les domaines de la démocratie et du civisme, même si certains cantons se sont déjà lancés dans le vote par internet. Tout cela n’est qu’une affaire de temps selon Yassin Aziz Rekik.
 
 
Web 2.0 et e-Governement, de la collaboration à la participation démocratique, ce sera donc le thème de la conférence du professeur Yassin Aziz Rekik, ce vendredi à Delémont, de 8h30 à 9h30, à la Halle des expositions.
Inscription obligatoire sur www.creapole.ch ou au 032 420 37 40. /gk
Partager
Link
Météo