Vols en bande et par métier devant le Tribunal correctionnel

Une affaire de vols en bande et par métier occupe, ce mercredi, le Tribunal correctionnel à Porrentruy. Un ressortissant roumain est mis en cause dans 70 forfaits. Il est accusé de vols, tentatives de vols et dommages à la propriété. Les faits se sont produits dans les cantons de Bâle Campagne, Neuchâtel et du Jura. Dans le Jura, ce sont 37 cas qui sont répertoriés.
 
Trois personnes sont accusées de ces forfaits. Une a déjà été condamnée par le même Tribunal, la dernière est en cavale. Le compte-rendu d’audience de Patrick Buchwalder.

On les avait surnommé les voleurs à la chignole. Ils utilisaient une chignole pour faire un trou dans le cadre de la fenêtre pour y glisser une tige qui permettait de pousser sur la poigné pour l’ouvrir. Astucieux et surtout silencieux puisque les malfrats commettaient leurs délits la nuit alors que les occupants étaient dans les bras de Morphée. A ce petit jeu, ce sont tout même près de 70 demeures qui ont été visitées. Les trois cambrioleurs se rendaient à pied sur les lieux et emportaient essentiellement de l’argent, des bijoux, du petit matériel électronique, juste de quoi remplis leur sac à dos. Un participant a déjà été condamné pour ces faits à 4 ans de réclusion. Son complice jugé ce mercredi est incarcéré depuis décembre 2007. Il est arrivé accompagné de deux gendarmes et menottes aux poings. Il admet une partie des faits, dit regretter et s’excuse de ses actes. Il promet de ne plus recommencer. Ce qui n’a pas convaincu la Substitute du procureur qui est convaincue de la culpabilité du prévenu et a demandé une condamnation à 4 ans de privation de liberté. Du côté de la défense, on reconnaît certains faits en minimisant le rôle joué par le prévenu. Pour le défenseur, une peine de 22 mois d’emprisonnement serait équitable.
Le jugement est attendu dans l'après midi. /pb
Partager
Link
Météo