Une seule section du Syndicat de la Communication pour toute la région

La Jurassienne Poste et Arc Jurassien officialisent aujourd’hui leur fusion au Noirmont. La nouvelle section du Syndicat de la communication englobera désormais toute la région, de Neuchâtel au Jura, en passant par Bienne et sa couronne. Une union qui doit faire la force, et ce à un moment bienvenu. Outre la partie officielle, l’un des points à l’ordre du jour de la séance est bien sûr l’intention du géant jaune d’analyser la situation de 420 offices postaux.

Un examen qui suscite l’inquiétude et l’incompréhension au sein du syndicat. Selon Jean-Marc Baume, président du comité de fusion, les énormes bénéfices engrangés en 2008 par l’entreprise postale l’ont été sur le dos des employés qui ont déjà du consentir à plusieurs restructurations. De nouvelles analyses du réseau lui semblent donc injustifiées.

Par ailleurs, le syndicat considère que la rentabilité de l’entreprise ne doit pas primer sur la qualité d’un service qui se doit d’être le même pour tous, quelque soit son lieu de domicile.

Le remplacement de bureaux de poste par des agences dans des commerces de villages signifie une diminution des prestations offertes à la clientèle et aura pour conséquence, selon le syndicat, une baisse de la fréquentation qui risque de mener à une fermeture pure et simple.

La licence bancaire light réclamée par la Poste pourrait être une solution. Jean-Marc Baume estime que la diversification des activités pourrait assurer la survie de certains offices.

Dans le Jura, des caravanes du Syndicat de la Communication sillonneront les routes du 28 avril au 8 mai. Elles se rendront de villages en villages afin de récolter des signatures pour leur pétition «contre le démantèlement du réseau postal». /iq

Partager
Link
Météo