L’entreprise Swiza à Delémont fête cette année son centenaire

L’occasion de faire le point sur la situation et l’avenir d’une manufacture familiale qui emploie aujourd’hui une quarantaine de personnes Spécialisée notamment dans le production de pendulettes et de réveils, elle devrait produire en 2004 pas moins de 45 000 pièces, dont une partie sous le label de marques prestigieuses. Elle vend la plus grande partie de sa production à l’étranger et son chiffre d’affaire est en hausse après deux années difficiles.
 
Swiza est née en 1094 à Moutier sous l’impulsion de Louis Schwab. L’entreprise lança à l’époque un réveil devenu populaire sous la marque Levtoi, Cent ans plus tard et après un déménagement à Delémont en 1965, c’est son petit fils, Pierre Schwab qui dirige Swiza depuis 1979. Selon lui, le succès et la pérennité de l’entreprise sont dus à trois éléments fondamentaux.
 
Pierre Schwab n’est pas le seul à gérer aujourd’hui l’entreprise. Entré à son service il y a près de 10 ans et actionnaire depuis cette année, Gian Dal Busco est responsable de l’ensemble de l’outil de production. Malgré ses cent ans, la marque Swiza reste pourtant peu connue du grand public.
 
Associée à son mari et responsable de la communication, Claudine Schwab l’explique facilement en raison de l’implication de l’entreprise jurassienne dans le marché de la pendulette de luxe. Un élément qui réjouit en tout cas le président de la Fédération Horlogère, Jean-Daniel Pasche. Il l’exprimait récemment lors de la soirée du centenaire.
 
Reste que l’avenir est plutôt encourageant pour Swiza. Un avenir qui repose sur les atouts de l’entreprise. /gk
Partager
Link
Météo