Pas de frein à l’endettement à Delémont

Lors de sa séance de rentrée, le Conseil de Ville de Delémont a accepté un postulat du parti socialiste qui souhaite que les autorités entreprennent de nouveaux travaux afin de rendre les jardins du château plus accueillants.
 
Ils ne sont aujourd’hui que magnifique désolation a résumé l’auteur du postulat malgré les réaménagements effectués en 2003.
 
Les élus ont aussi donné leur aval à un postulat visant à faciliter la mobilité douce en facilitant l’achat de vélos électriques. Pour le CS-POP, les autorités pourraient subventionner l’acquisition de ce type de véhicule.
 
Par 17 voix contre 16, le Conseil de ville a refusé de justesse une motion du CS-POP visant une modification du règlement communal sur les constructions afin de favoriser l’habitat groupé en supprimant l’indice d’utilisation au sol.
 
Il s’agissait d’assurer un meilleur développement dans les zones constructibles et de préserver certains espaces. Le Conseil communal qui souhaitait la transformation du texte en postulat souhaite attendre la révision du plan d’aménagement local pour étudier le dossier.
 
Une motion du PS a connu plus de succès. Elle proposait que le Conseil communal prenne mieux en compte les critères du développement durable dans les constructions des bâtiments communaux en appliquant le standard Bâtiments 2008. La motion était soutenue par l’exécutif.
 
Enfin le PLR a bien tenté d’inciter le Conseil de Ville à accepter une motion pour la mise en œuvre d’un frein à l’endettement, mais en vain. Le Conseil communal a demandé la transformation de la motion en postulat afin d’étudier attentivement le dossier. Dans la situation économique actuelle, il est illusoire de mettre en œuvre rapidement un tel mécanisme a notamment expliqué le maire Pierre Kohler. Le texte du PLR a été refusé par 21 voix contre 15. /gk
Partager
Link
Météo