Affaire de drogue et de violence conjugale devant le tribunal

Un jeune homme d’origine portugaise devant le tribunal correctionnel à Porrentruy. Il doit répondre de plusieurs chefs d’accusation. Il est accusé d’infractions graves à la loi sur les stupéfiants pour avoir acheté entre 360 et 400 grammes de cocaïne et d’en avoir revendu une partie.

Il aurait également acheté 1,5 kg de marijuana pour sa consommation et la vente. Idem avec une quantité indéterminée de pilules d’ecstasy.

En marge de cette affaire il est accusé d’infractions commises à l’encontre de son ex compagne. Mise en danger de la vie d’autrui, séquestration et enlèvement, menaces, voie de fait et injures.

Compte rendu d’audience Patrick Buchwalder

C’est sans un regard l’un envers l’autre que les deux protagonistes de cette affaire ont pris place dans la salle d’audience.

Dans un premier temps c’est la jeune femme qui avec une voix serrée a expliqué comment elle a vécu ces moments ou son compagnon la maltraitait; les prises de bec, les injures, les menaces et les coups. Elle dira aussi que pendant près de 3 ans elle subira sans rien dire de peur des représailles. Mais aussi un sentiment de honte l'empêchait de parler.

De son côté le prévenu ne se rappelle de pas grand-chose. Il dira que son ex compagne est aussi responsable que lui. Qu’elle était aussi violente et qu’il se défendait. Il dira aussi que s’il la frappait ou la bousculait c’était de l’auto-défense. Que les menaces et les injures partaient dans un excès de colère mais qu’il n y avait pas d’intention. Comme dans toutes les affaires de violence conjugale, il n’y a pas de témoin. Tout se passait dans l’intimité du couple.

Le prévenu doit aussi répondre d’infractions à la loi sur les stups. Là aussi il sera très vague sur les quantités de cocaïne achetées et vendues. Là aussi, il a la mémoire qui flanche.

Les débats se poursuivent le jugement est attendu pour jeudi. /pb

Partager
Link
Météo