Le partage comme thème de campagne du PCSI

schaffterLe PCSI a officiellement investi ses candidats en vue des élections cantonales mercredi soir. Le Parti Chrétien-Social Indépendant du Jura s’est réuni à Montfaucon. Environ quatre-vingts de ses membres étaient présents. Les listes de districts pour le Parlement sont bouclées. Elles seront présentées ces prochains jours à la presse et officiellement le 20 septembre.
 
 
Le partage comme mot clé
 
Le PCSI a dévoilé à l’occasion de son assemblée ses thèmes de campagne ou plutôt son thème. Il a décidé d’axer toute son action sur un mot : Le partage. " Il s'agit du partage des idées, des responsabilités, des richesses ou encore de la planète ", a argumenté Thomas Schaffter, le coordinateur de la campagne. Ce mot clé doit faire du PCSI le troisième parti politique du Jura. C’est l’ambition affichée. Un siège supplémentaire au Parlement jurassien est visé en Ajoie, un autre aux Franches-Montagnes. La campagne sera moins classique qu’il y a quatre ans : il y aura un journal spécial et le PCSI sortira dans la rue.
 
 
" La famille, c'est aussi nous "
 
Le ministre Laurent Schaffter compte quant à lui assurer sa réélection en misant sur l’emploi et la valeur du travail en priorité. La famille aussi : « S’il existe un parti de la famille dans le Jura, c’est le nôtre », a -t-il dit. Il y a aussi l’environnement, « en évitant les extrémismes et en maîtrisant le développement des énergies, par exemple les éoliennes », selon l’Ajoulot. Et enfin, la question jurassienne. Laurent Schaffter croit à un Jura à six districts.
 
 
Le bon Schaffter
 
Au-delà des thèmes, cette assemblée a aussi été l’occasion pour le parti de régler les derniers rouages de la campagne. Les candidats se sont fait tirer le portrait avant la séance, avec plus ou moins de plaisir. Des consignes ont été données. Dont une dernière de la présidente : " Votez, et votez bien. Ne vous trompez pas de Schaffter... " , en allusion à Christophe Schaffter, le candidat CS-POP au Gouvernement. /lba
Partager
Link
Météo