Pascale Studer nous raconte sa Haute Route d’Hiver

Les longues et pénibles ascensions en peau de phoque, les descentes plutôt périlleuses, le visage rougi par le soleil et le froid, les nuits entrecoupées de ronflements dans les cabanes….
 
Nous sommes nombreux à avoir suivi, ces dernières semaines à la TSR, les aventures des 12 randonneurs qui ont parcouru la Haute Route d’Hiver, un parcours de plus de 100 km entre Chamonix et Zermatt.
 
Si les paysages de montagne sous la neige sont un spectacle à couper le souffle, les 7 jours à crapahuter sur les cimes n’en constituent pas moins un véritable défi. Un défi que n’a pas hésité à relever Pascale Studer (photo TSR), professeure de fitness en Ajoie. Elle se remémore les difficultés à surmonter ci-dessous. /iqu
 
 
 
Partager
Link
Météo